Acouphènes - Sophrologue Rueil-Malmaison

Spécialisée dans la prise en charge des troubles liés à l’audition, des acouphènes et de l’hyperacousie notamment, je vous propose un complément d’accompagnement avec la sophrologie pour retrouver un mieux-être au quotidien.

J’ai reçu une formation spécifique dans la prise en charge des troubles liés à l’audition et respecte un cadre déontologique exigeant, impliquant l’expertise des médecins ORL.

Je fais appel à des exercices ciblés de la sophrologie qui ont un impact sur la prise en charge  de l’acouphène et de l’hyperacousie en agissant sur le système nerveux (détente et relâchement musculaire) et sur la gestion des émotions  pour parvenir à gérer durablement les acouphènes et vivre avec au quotidien en les ignorant, comme nous ignorons spontanément la plupart des stimuli internes ou de notre environnement qui, à chaque instant, arrivent à notre cerveau, et qui, sans pertinence avec la situation présente, restent au niveau inconscient.

Un acouphène qu’est-ce que c’est ?

« tous les bruits d’oreille, qu’il s’agisse de sifflements, de bourdonnements, de battements ou de tintements»* entendus de manière continue ou intermittente «dans l’oreille» ou «dans la tête», sans source dans l'environnement.

Ce phénomène commun affecte environ 15 % de la population à un moment ou à un autre de la vie et l’on enregistre 170 000 nouveaux cas annuels en France. 49% disent avoir consulté un professionnel de santé : médecin ORL ou médecin généraliste. Pour la moitié de ces patients, rien n’a été prescrit ou suggéré.

Souvent considéré comme une pathologie, l’acouphène n’est pourtant qu’un symptôme. Il est la conséquence d’un dysfonctionnement dont les causes peuvent être multiples et variées. Le tourbillon incessant de  notre environnement ainsi que l’allongement de la vie sont autant de facteurs favorisant le déclenchement de ce symptôme. Elles peuvent s’accompagner d’une intolérance aux bruits (hyperacousie).

Les personnes souffrant du symptôme d’acouphène sont souvent dans un état anxieux et parfois déprimé. Leur souffrance va encore aggraver cet état psychologique et provoquer un isolement.

*  Marcel Aubry, Bernard Meyer, Michel Neveu, « Oreille humaine », Encyclopedia Universalis

Des solutions médicales existent, mais ne conviennent pas à tous. Il faut alors apprendre à vivre avec. C’est le rôle et la place de la Sophrologie, des bénéfices validés à la fois par les médecins et les patients.

  

Il existe deux formes d’acouphènes :

  • Les acouphènes objectifs, les moins nombreux, résultent d’une pathologie objectivable : anomalies vasculaires, contractions anormales des muscles de la sphère ORL, hypertension artérielle...
  • Les acouphènes subjectifs lorsque leur origine n’est pas objectivable. L’acouphène devient donc bien un symptôme et non une pathologie.

…avec une mauvaise gestion des parasitages par le cerveau.

 

Les acouphènes peuvent s'accompagner d'hyperacousie, c'est-à-dire d'une intolérance à certains bruits.

 

Le saviez-vous ?*

 

  • 16 000 000 de personnes acouphéniques en France
  • 3 710 000 acouphènes permanents
  • 12 290 000 acouphènes intermittents

* chiffres officiels, au 1er trimestre 2014. Enquête JNA, IPSOS, Crédit Agricole

 

La Sophrologie peut vous aider

La Sophrologie est une méthode d’accompagnement psychocorporelle avec une action positive sur le physique, le mental et l’émotionnel.

Grâce à des protocoles de prise en charge de l’acouphène, un processus de mise à distance, d’adaptation, d’habituation, la sophrologie constitue une aide efficace pour lutter contre les conséquences de l’acouphène chronique et son lot de souffrances : le stress, la fatigue, l’épuisement, l’irritabilité, les troubles du sommeil, de l’attention, l’isolement, les troubles de l’humeur.

Il est souhaitable que le symptôme ait été diagnostiqué par un ORL et que la personne soit ou ait été suivie médicalement pour pouvoir bénéficier d’un accompagnement spécifique en Sophrologie.

Je fais appel  à des protocoles sophrologiques qui ont un impact sur l’accompagnement au traitement de l’acouphène en agissant sur le système nerveux (détente et relâchement musculaire) et sur la gestion des émotions.

Résultats sur des protocoles spécifiques :

  • mise à distance des bruits parasites
  • meilleur sommeil et récupération d’énergie
  • accroissement de la concentration et renforcement de l’adaptation à son poste de travail
  • amélioration de l’image de soi, de la qualité de vie 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion