La fibromyalgie est une affection chronique caractérisée par des douleurs musculaires diffuses ou des sensations de brûlure de la tête aux pieds, accompagnées d’une fatigue profonde et d’un état anxieux qui s'auto-entretiennent.

La fibromyalgie concerne entre 2 et 5 % de la population française, ce qui n'est pas une maladie rare. Elle représente 10 à 20% des consultations en rhumatologie. Cette maladie touche principalement des femmes entre 30 et 50 ans (70 à 90 % des malades), soit entre 1,2 et 3 millions de Français.

Quel est l'intérêt de la sophrologie dans la fibromyalgie ?

En agissant simultanément sur les différents symptômes, la sophrologie permet d'enrayer le cercle vicieux des douleurs accompagnées de fatigue profonde et d’un état d’anxiété.

Les personnes atteintes de fibromyalgie ont tendance à réduire leurs activités de crainte de souffrir davantage. En résultent l’isolement et la perte de confiance en soi de ces personnes. La demande en cabinet de sophrologie réside essentiellement dans la relaxation car le stress amplifie la fréquence et l'intensité des crises.

Grâce à différentes techniques de relaxation et de méditation, la sophrologie aide les personnes atteintes de fibromyalgie à se relaxer sur les plans physique et moral. Elle leur apprend à ne plus subir leur douleur, à la diminuer les sensations douloureuses et peut améliorer notablement leur qualité de vie.

Témoignage du Dr Dominique Servant, psychiatre, spécialiste du stress : "La sophrologie offre de larges possibilités d'intervention, aussi bien sur la douleur physique que sur les souffrances morales qui y sont associées."

Quelles techniques de sophrologie privilégier face à la fibromyalgie ?

La relaxation dynamique

Proches de certaines pratiques orientales, les techniques de détente musculaire relèvent de la relaxation dynamique, c'est à dire au travers du mouvement. Elles permettent une prise de conscience du corps et des zones de tensions inutiles ; les exercices apportent même du plaisir.

Le contrôle de la respiration

Contrôler sa respiration ralentit le rythme cardiaque et bloque les bouffées d'angoisse, notamment lors de l’apparition des douleurs.

La méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience apprend à se concentrer sur ses sensations et le moment présent pour diminuer les tensions, les émotions et les pensées négatives liées à la douleur. Elle permet une prise de distance. Les techniques utilisées comprennent le scan corporel, la concentration sur des actes quotidiens...

La relaxation ou visualisation mentale

Les techniques de relaxation sont basées sur des visualisations mentales, une activité créative qui modifie le niveau de conscience tout en générant une détente et des émotions positives. Parmi ces techniques, se trouvent la visualisation d'un espace ressource auquel se référer ou la réalisation, par la pensée, d'actes redoutés afin de libérer des blocages.  La personne se laisse guider par la voix de son sophrologue, et visualise une image pour modifier ses perceptions jusqu’à les rendre agréables.

À quel rythme doit-on faire les séances ?

Idéalement, une fois par semaine pour obtenir des résultats pérennes.

Pour ressentir un vrai bénéfice, il est nécessaire de compléter par une pratique quotidienne d’exercices de relaxation dynamique de quelques minutes, voire en écoutant un enregistrement d’une séance remis par son thérapeute lorsque le besoin s’en fait ressentir entre deux séances.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion