La méthode qui permet de changer vos programmations alimentaires inconscientes, c’est l’hypnothérapie.

L’hypnothérapie est une technique sûre et efficace qui est de plus en plus employée dans les domaines de la santé.
En France, on peut citer les Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon, Grenoble, etc. En Suisse, on l’utilise à l’hôpital universitaire vaudois de Lausanne (CHUV).

Pendant une séance d’hypnothérapie, vous entrez dans un état de relaxation mentale dans lequel vous êtes plus concentré pour apprendre et pour évoluer. C’est donc un état optimal pour effectuer des changements intérieurs – en l’occurrence vos programmations alimentaires inconscientes.

Tout changement reste soumis à votre libre-arbitre. En hypnothérapie, on ne peut rien vous imposer qui soit contraire à vos souhaits et vos valeurs. Les changements ne s’opèrent que si vous souhaitez les accepter.

C’est comme quand vous visionnez un film de science-fiction. Il est vraiment peu probable que vous ayez les super-pouvoirs des héros mais le temps du film, vous acceptez de jouer le jeu et vous vous laissez prendre par le scenario... Et cela va « influencer » vos sentiments pour vous sentir excité, invincible, combatif, triste, joyeux, ou romantique.

Neuf choses à savoir sur l’hypnothérapie

  • On ne peut PAS vous forcer à faire quelque chose contre votre gré
  • Vous choisissez de vous laisser guider par votre thérapeute
  • Vous avez toujours le contrôle
  • Vous êtes toujours conscient de ce qui arrive
  • Ce n'est pas un état de sommeil, même si vous pouvez être très relaxé.
  • Vous ne pouvez PAS rester « bloqué » en état hypnotique (de même que vous ne restez pas bloqué à la fin d’un film de fiction, même si vous vous êtes laissé prendre par l’histoire).
  • L'hypnothérapie n'a rien à voir avec un esprit fort ou un esprit faible. Il s'agit simplement de vous laisser guider et d'utiliser votre imagination.
  • Toute personne normale peut rentrer en état hypnotique (de la même façon que toute personne normale peut se laisser entraîner par un film au cinéma).
  • Toute personne normale vit des états hypnotiques spontanés au cours d’une journée : en sortant du sommeil, en entrant dans le sommeil, en étant absorbée par une tâche, en se concentrant sur la lecture d’un texte, en plein effort sportif, en pratiquant un jeu d’adresse, etc.

De nombreuses études sérieuses confirment l’efficacité de l’hypnothérapie pour perdre du poids de façon durable

L’hypnothérapie a été développée dans les années 1920 par un psychiatre américain du nom de Milton Erickson. Dès les années 1950, l’hypnothérapie gagnait la reconnaissance d’organismes importants comme l’Association américaine de médecine.

De nombreux chercheurs se sont intéressés à son efficacité.

En 1986, les chercheurs Gordon Cochrane et John Friesen ont publié une étude dans la revue Journal of Consulting and Clinical Psychology. L’étude portait sur 60 femmes de 20 à 65 ans qui avaient au moins 10 kg en trop. Celles à qui l’on a fait suivre une hypnothérapie ont perdu en moyenne 8,5 kg contre 250 g pour les femmes dans le groupe de contrôle sans hypnothérapie.
Le plus remarquable c’est que lors du check-up à 6 mois, les femmes qui avaient suivi une hypnothérapie étaient restées minces.

Des chercheurs de l’université d’Oxford ont essayé l’hypnose pour faire maigrir 60 patients atteints d’apnée du sommeil (liée à leur surpoids). L’hypnose s’est révélée plus efficace que les conseils diététiques, en particulier pour perdre du poids sur le long terme (18 mois).

Une autre étude a été publiée en 1985 dans Clinical Psychology. Les 109 participants âgés de 17 à 67 ans ont testé l’hypnothérapie en plus d’un programme comportemental pour perdre de poids. Au final, les membres du groupe en hypnothérapie avaient nettement plus maigri après 9 semaines. Et 2 ans plus tard, ils avaient continué à perdre du poids, alors que les autres n’avaient pas maigri !

L’International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis a publié en 2014 une étude démontrant que l’hypnothérapie avait été efficace pour faire perdre du poids à 60 femmes obèses.

Il y a eu tant d’études sur l’hypnothérapie que les chercheurs ont dû à plusieurs reprises mener des méta-analyses, c’est-à-dire comparer tous les résultats d’études et tirer des conclusions générales.

La première méta-analyse a été menée en 1996 par Irving Kirsch, conférencier à Harvard. Il en était ressorti que l’hypnothérapie faisait perdre plus de poids qu’un régime dans 70 % des cas.
En 2014, une équipe de chercheurs de l’université de Liverpool a mené une seconde méta-analyse sur l’hypnothérapie pour la gestion du poids. Leur conclusion était que l’hypnothérapie est efficace en cas d’anorexie, de boulimie et de diabète de type 2 (lié au surpoids).


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion