Le bruxisme* se caractérise par un grincement inconscient des dents. Il se manifeste principalement la nuit, lors de la phase de « sommeil lent ». Ce phénomène [très fréquent et sans conséquence dans l’enfance] disparaît généralement vers l’âge de 13 ans. Néanmoins, lorsqu’à l’âge adulte le bruxisme perdure, il peut générer une usure prématurée des dents, des douleurs musculaires dans le visage, au niveau de la nuque, des trapèzes, du dos, et au réveil, un accroissement du volume des muscles de la mâchoire. Les origines du bruxisme sont multiples et variées** mais le stress paraît être un facteur déterminant et amplificateur de crises. Les troubles occasionnés par le grincement des dents nocturne ont un impact négatif sur l’état de « bien-être » de la personne dans sa vie au quotidien. Dans le cas de bruxisme sévère, des appareils peuvent être proposés par les dentistes afin de protéger les dents. 

La sophrologie propose un protocole personnalisé qui a pour objectif de permettre à la personne de retrouver calme et détente lors de son sommeil. Les exercices proposés permettent d’évacuer le stress et de développer un état de sérénité au quotidien, tout en retrouvant de la vitalité.

 

*du grec bryxo, grincer des dents. Ce trouble qui concerne environ 8 % de la population mondiale a été classifié en 2005 par l’American Academy of Sleep Medecine, dans la catégorie des « désordres du mouvement reliés au sommeil ».
**des causes telles qu’une mauvaise occlusion dentaire, un traumatisme cervical, la prise de certaines drogues [ecstasy et tétrahydrocannabinol (THC)] sont souvent mises en avant.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion