L'accompagnement de Laurence Lebigre, Hypnothérapeute à Rueil-Malmaison

Mon accompagnement en Hypnose Ericksonienne

Vous souhaitez vous libérer d’une manie qui vous gâche la vie, d’une phobie, d’un comportement compulsif, de douleurs chroniques, d'une mauvaise habitude, voire d’un trauma ou d'un deuil ? L'hypnose peut vous aider à y arriver rapidement !
Avez-vous envie de reprendre confiance et d’être vous-même ? Vous est-il tellement difficile de prendre la parole en public au point que cela vous empêche de vous épanouir professionnellement et socialement ?

Votre timidité vous pousse-t-elle à adopter une stratégie d’évitement des succès qui sont pourtant à votre portée ?

Si vous êtes prêt(e) à franchir le pas et tenter l’expérience de l’hypnose, appelez-moi au                06 72 86 99 49 pour un entretien téléphonique gratuit.

L’hypnose est un outil très efficace pour regagner votre confiance en vous et prendre votre vie en main. De nos jours il n’y a plus de doute sur l’efficacité de l'hypnose dans le traitement des phobies spécifiques et des phobies sociales (agoraphobie, aqua phobie, peur de l’avion, du vide). Votre hypnothérapeute agit sur la disparition de cette peur panique et sur ses symptômes (hyperventilation, tremblements, perte totale de contrôle…) ainsi que sur le stress et l’appréhension qui la préparent et la programment.

Très fréquemment, les personnes motivées qui viennent voir un hypnothérapeute pour arrêter de fumer sont surprises par la facilité et la rapidité de leur succès.       
L’hypnose n’est pas seulement efficace pour arrêter de fumer et perdre du poids mais elle est aussi très utile pour agir sur les raisons et les causes de ces comportements. L’hypnose facilite la libération des dépendances, des douleurs chroniques et limite les effets indésirables du sevrage sur le comportement. 

Un accompagnement respectueux

Diplômée du Certificat professionnel d'Hypnose Ericksonienne (Praticienne).

En parallèle de ma pratique, je continue à me former régulièrement afin d’approfondir mes connaissances dans l’exercice de l’Hypnose Ericksonienne dans le but d’assurer un suivi optimal et respectueux des personnes que j’accompagne. Je suis membre adhérent du SNH (Syndicat National des Hypnothérapeutes) et, à ce titre, signataire de son code de déontologie et de sa charte éthique.

Déroulement d'une thérapie

Il n'y a pas de règles strictes, tout dépend du sujet et des raisons qui l'ont poussé à faire une thérapie. On peut néanmoins considérer différentes phases dans le travail : 
•    Définition des objectifs
•    Apprentissage de l'hypnose
•    Exploration
•    Renforcement de l'égo
•    Changement en profondeur
•    Consolidation
Ces différentes phases peuvent se recouper et ne sont pas forcément faits en séquence. 

 

Combien de séances sont-elles nécessaires ?

La durée d'un accompagnement est complètement imprévisible. Parfois, une seule séance suffit, parfois plus. Là aussi cela dépend complètement du sujet, de sa personnalité, de ses problèmes, de ses motivations, etc.

  • En ce qui concerne l'arrêt du tabac, il faut envisager en moyenne 3 séances dont 1 à 2 séances de motivation.
  • Quant aux autres indications telles que : angoisses, estime de soi, confiance en soi, deuil, douleurs chroniques,  mieux-être global, comportements compulsifs (boulimie/colère...), migraines,  stress, traumatisme, phobies, perte de poids, préparations mentales, sommeil, etc., 2 à 3 séances en moyenne alors même que les premiers bénéfices peuvent être perçus dès la première séance.

La fréquence des séances n'est pas imposée. En règle générale, les séances peuvent être rapprochées au début puis elles peuvent s’espacer pour laisser le temps à l'esprit de la personne d'intégrer les changements effectués. Par exemple, il est possible de commencer avec une séance par semaine, puis de passer à une séance toutes les deux semaines. En fonction des moyens financiers de chacun, une séance par mois peut aussi être envisagée. 
La fin de l'accompagnement est décidée en commun par la personne et le thérapeute. Cela n'empêche pas le client de revenir de temps en temps quand il juge que cela peut lui être bénéfique. En effet, les changements importants peuvent mettre des semaines, voire des mois avant d'être vraiment bien solides. Si entre-temps un événement extérieur vient perturber le patient au point de le tenter de revenir à l'état antérieur, il vaut mieux qu'il vienne voir le thérapeute pour consolider son état et lui permettre de passer l'épreuve avec succès. Il arrive parfois que des personnes reviennent une fois ou deux, six mois ou un an après la fin de leur thérapie.

Echecs et réussites

Les cas d'échec existent bien sûr. L'hypnose n'est pas une recette miracle. Un accompagnement en hypnose suppose une motivation profonde de la personne.  Les principaux cas d'échec sont les suivants :
•    La plupart des "Abandonner" avant de "Réussir". Solution : persévérer et demander à travailler la confiance en soi.
•    Mauvaise entente avec le thérapeute. Solution : changer de thérapeute.
•    Peur de son inconscient. Solution : s'informer sur ce qu'est réellement l'inconscient.
•    Peur de l'hypnose. Solution : s'informer sur ce qu'est réellement l'hypnose.
•    Attente irréaliste. Solution : s'informer sur ce qu'est réellement l'accompagnement par l'hypnose.
•    Refus inconscient de la thérapie. Solution : pas de solution ! Même Milton Erickson reconnaît qu'on ne peut rien faire.
Les échecs peuvent être évités en parlant avec le thérapeute des difficultés rencontrées pendant la thérapie. Une thérapie se fait à deux, la participation active de la personne est indispensable.
« Sans la coopération complète du patient, les résultats thérapeutiques peuvent être retardés, déformés, limités ou même empêchés". Milton Erickson
Ce n'est pas le thérapeute qui fait la thérapie, c'est le patient. Le thérapeute est un peu comme un entraîneur sportif, il donne des conseils, il guide le patient, lui fait faire des exercices pour développer les ressources qui lui manquent, pour supprimer les blocages, et c'est le patient qui agit. Le thérapeute est là pour aider le patient à développer ses capacités et à dépasser ses limitations. Tout le mérite du résultat en revient au patient. C'est toujours le sportif qui reçoit les médailles, jamais l'entraîneur.

L’hypnose peut accompagner un traitement médical ; en aucun cas elle ne saurait s'y substituer.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion